Chaufferie et chauffage central

Chaudière gaz

Vous avez choisi d’installer une chaudière à gaz ? Quelle soit à condensation ou à basse température, votre plombier-chauffagiste vous conseillera sur les caractéristiques, les avantages et les inconvénients de votre chaudière. Il sera en mesure de trouver l’emplacement idéal pour la pose de votre chaudière à gaz

Chaudière fuel

Vous souhaitez remplacer votre chaudière fuel ? Optez pour un modèle à condensation qui fera baisser votre facture de 30 % !  Idéale pour les grands espaces et facile d’entretien, la chaudière fioul dispose d’une haute capacité de chauffe. Vous êtes déjà équipé ? Votre plombier-chauffagiste vous indiquera les meilleures alternatives pour faire baisser votre consommation d’énergie.

Chaudière bois, bûches

La chaudière à bois est un système de chauffage authentique et une solution parfaitement adaptée dans les zones non raccordées au gaz naturel. Elle a plusieurs avantages tels qu’un prix d’achat assez raisonnable, un coût de fonctionnement très faible, un aspect écologique avéré.

Un combustible écologique et peu coûteux: Le premier atout de la chaudière au bois est tout simplement son combustible. Avec un prix de 0,038 € par kWh, les bûches sont aujourd’hui l’énergie la moins chèrepour se chauffer. Contrairement aux granulés de bois, les bûches sont une matière peu transformée ce qui leur permet d’atteindre des prix compétitifset de limiter l’impact sur l’environnement. Le bois de chauffage affiche un bilan carbone neutre, c’est-à-dire que le CO2 (dioxyde de carbone) rejeté lors de sa combustion pour le chauffage est compensé par le CO2 absorbé durant la croissance de l’arbre. Les émissions de gaz à effet de serre sont donc moindres qu’avec une chaudière au gaz ou au fioul.

Des aides pour réduire le coût de l’installation: La chaudière à bois est éligible à diverses aides de l’Etat, des régions ou encore des départements ainsi qu’à la TVA à taux réduit (5,5%). La plus importante de ces subventions est le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE), qui participe à hauteur de 30% des frais de matériel. Cette aide survient en revanche après les travaux puisque ces derniers sont déclarés avec les impôts de l’année suivante. Une seconde aide cumulable avec le CITE est la Prime Energie, pouvant être bonifiée sous conditions de ressources. Cette aide dépend des économies d’énergie réalisées suite à l’installation d’une chaudière à bûches. Autre possibilité pour les ménages dont les ressources sont situées en dessous des plafonds avec la subvention de l’ANAH. Enfin, dans le cadre d’un bouquet travaux (installation d’une chaudière bois associée à un second travaux), il est possible de demander un Eco-prêt à taux zéro auprès d’un organisme bancaire.

Chaudière à plaquettes

De nombreuses activités, forestières ou paysagères, génèrent de grandes quantités de bois non valorisable(petites branches par exemple). Ces dernières sont broyées puis pressées pour obtenir un matériau sec : la plaquette. Cette source énergétique est utilisée dans les chaudières par l’intermédiaire d’un dispositif simple : une vis sans fin. Les plaquettes sont stockées dans un silode contenance variable selon les besoins, et sont introduites dans la chaudière elle même au niveau de la chambre de combustion. Le rendement thermique est excellent : plus de 90 % de l’énergie potentielle du bois est convertie. Cela permet de générer très peu de cendres et de fumées. La chaudière à plaquettes de boisn’est pas toujours connue chez les particuliers. Pourtant, le rendement de ce système de chauffages’avère conséquent et son combustible, le bois, se place comme le moins cher du marché.

Il est à noter que la chaudière à plaquettes peut êtreautomatisée et régulée. Il est d’ailleurs souvent conseillé d’opter pour ce type de chaudière. Cela permet en effet de gérer parfaitement la combustionet ainsi de générer de bons rendements. Ces derniers peuvent atteindre les 90%, voire les dépasser. Au niveau de la puissance, celle-ci n’est généralement pas inférieure à 20 kWet peut aller au-delà des 300 kW

Chaudière à granulés

La chaudière à granulés, ou chaudière à pellets, est une solution économique qui permet de réduire vos factures de chauffage jusqu’à 30% et d’amortir ainsi le prix d’achat de la chaudière. En effet, le bois est l’énergie de chauffage la moins chère du marché. Le faible coût de ce combustible vous permettra donc de rentabiliser votre chaudière à granulés en seulement quelques années.

Le chauffage aux granulés de bois est une solution économique. La chaudière à pellets permet de réduire jusqu’à 30% vos factures de chauffage. De plus, le bois est l’énergie de chauffage la moins chère du marché : elle assure donc un chauffage très peu coûteux.Diverses aides permettent de réduire l’investissement, telles que le crédit d’impôt, les aides de l’Anah, les primes énergie… Par ailleurs, les économies générées par la chaudière permettent de rentabiliser l’investissement en dix ans environ.

Le fonctionnement global d’une chaudière à granulés est similaire à celui d’une chaudière fioul. Effectivement, pour produire de la chaleur, la chaudière brûle un combustible, ici le granulé de bois. La chaleur est ensuite distribuée dans le logement par le circuit de chauffage central. Il est également possible d’y relier un ballon d’eau chaude afin de produire de l’eau chaude sanitaire.

La chaudière à pellets nécessite une alimentation régulière. Un réservoir de granulés de bois, appelé silo de stockage, doit ainsi être installé à proximité de la chaudière, notre entreprise pourra vous le fabriquer et vous l’installer. Ce silo doit être rempli régulièrement. Il assure tout de même une année de chauffage complète. Les granulés sont livrés par sacs ou bien soufflés en vrac depuis un camion de livraison.

Pompes à chaleur et

chauffe-eau thermodynamique

Vous préférez vous tourner vers les énergies revouvelables ? Nos experts chauffagistes peuvent vous aider dans votre choix et préparer l’installation d’une pompe à chaleur air/ air, pompe à chaleur air / eau, pompe à chaleur géothermique, la pose d’un chauffe-eau thermodynamique, et réaliser des économies entre 50% et 70% d’énergie